Fév 19

Blog d’un trader originaire de la ville de Pogadaj en Pologne

Je suis Aslan, un jeune homme original de Pologne, plus précisément de Pogadaj. J’ai 30 ans et depuis ces 5 dernières années, je me suis initié au trading. Au début, je n’en ai pas fait mon activité principale, c’était juste pour sonder le marché. Comme j’ai suivi une formation en commerce international et j’ai toujours été à l’aise avec les chiffres, mon insertion en tant que trader fût simple. Il faut que je vous l’avoue, mon parcours académique m’a beaucoup aidé dans le trading. Bien sûr, ce n’est pas tout ce qui fait un bon trader, mais ça peut aider.

Mon parcours de trader

Mes débuts étaient assez oscillants, d’un extrême à l’autre comme tout débutant, j’ai appris de mes échecs et aussi de mes profits. D’ailleurs, les deux se sont un peu annulés, les 6 premiers mois peuvent être qualifiés d’apprentissage intense. Honnêtement, je suis devenue plus vigilant, je me suis informé et me suis documenté à fond sur les différentes astuces pour mieux appréhender le monde du trading. J’ai aussi appris à prendre des risques, mais calculés bien sûr. La 2eme année, j’ai ignoré les conseils de coaching du type « fait attention, le levier ce n’est pas à utiliser à la légère, ne pense avoir plus de 2% de profit mensuel… », J’avais hâte de passer aux choses sérieuses. Cela m’a réussi, mais je ne conseille pas, parce que chacun a son rythme. Personnellement, j’ai préféré me jeter à l’eau, plus on a de l’audace plus on gagne en expérience et au change.

Donc, j’ai arrêté de m’éparpiller, et avais activé le mode « focus », les distractions qui m’empêchaient de me concentrer, je les ai mis de côté « hors de ma vue », puis je me suis appliqué au trading. J’ai tout fait pour parvenir à avoir un minimum de 5% de rendement par jour, ce n’était pas une mince à faire. Le grand challenge sur mon parcours de trader d’en avoir mon métier, c’est-à-dire vivre avec le trading. Il n’y a pas hésité, car c’est une activité qui demande de l’application, de la recherche, d’échange de savoir-faire et du sérieux. Les personnes qui s’essaient dans le trading et qui n’apprécient pas ces points à leurs justes valeurs vont :

  • Jeter leurs argents par la fenêtre car les aléas du trading vont tout simplement les dévorer. Et le potentiel à exploiter va leur passer sous le nez. Il faut dire que la patience est une vertu très importante et que les opportunités viennent soudainement.
  • Sinon, ils vont vieillir en attendant que le profit arrive, alors qu’il ne va pointer son nez à très long terme, dans les 10 à 20 ans, voire plus. C’est la carte de la sécurité que le trader joue dans ce cas.

Mes conseils pour devenir trader

Personnellement, je me suis attelé de toutes mes ressources, j’en ai fait mon activité principale, car pour avoir du profit, il faut s’appliquer comme un forcené. J’ai foncé comme un malade et atteint le plafond de la réussite. C’est là que j’ai découvert qu’il y avait un plafond fragile qui ne demande qu’à éclater si tu n’as pas les fonds nécessaire pour investir dans la cours des grands. Les petits courtiers comme moi, n’arrive presque jamais à vivre du trading de ce fait. Le trading est en perpétuelle évolution, il continue sa course folle même si tu ne peux pas suivre. Il est instable, c’est le problème, car j’ai frôlé la réussite et l’indépendance financière, mais en un instant, je l’ai dit au revoir.

À ce jour, je continu de faire des recherches et peaufiner mes systèmes de trading. J’aiguise mon flaire et m’impose des rituelles d’automatisme, car la finalité à atteindre est d’être libre vis-à-vis du travail. C’est comme le pilotage automatique, tout est prévu, les risques modérer et calculé. Le rituelle et attitude sont le même que celui d’une entreprise. C’est-à-dire, automatisation, pilotage, recherche d’optimisation constante.

Au début, beaucoup d’effort a été fourni, des milliers d’euro acquis et perdu, recherche et partage d’expérience nécessaire. Je vous liste donc ci-dessous mes petits conseils pratiques pour un bon démarrage.

  1. Ne croire que ce qu’on voie, l’avis des autres est toujours à vérifier.
  2. Inventer des systèmes et les testés sur des démos en direct
  3. Faire un enregistrement de tous les résultats et sortir les statistiques pour faire des recoupements sur le long-terme et adapté les stratégies suivant le résultat l’analyse.
  4. Les livres et les avis sur les blogs sont tes meilleurs amis. L’expérience (bonne ou mauvaise) d’une autre personne est toujours source de savoir.
  5. Le profit égal effort, l’argent ne vient pas à toi comme au loto.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.